AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ils sont tous fous ici! [Pv: Doc & Jazz (qui est moins folle elle!]

Aller en bas 
AuteurMessage
Reïra
Déesse en tenue de cuir
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 16/03/2012

MessageSujet: Ils sont tous fous ici! [Pv: Doc & Jazz (qui est moins folle elle!]   Mar 17 Avr - 10:49

Reïra huma l’air un vague instant, l’odeur de l’essence venait de lui chatouiller les narines. Machinalement elle tourna la tête vers le jeune manchot hystérique qui l’avait traînée jusque là et le regarda brûler sa cravate. Elle leva un sourcil, se demandant un instant si c’était de la stupidité volontaire ou chronique chez lui. Bon c’est clair ça l’emmerdait qu’il brûle la seule chose qu’elle demandait un échange d’un morceau, mais c’est lui qui avait l’air stupide sans cravate maintenant. Un peu comme un plongeur sans tuba quoi ! Des cravates elle en avait plein, c’était une des choses qu’elle s’amusait à piquer à ses conquêtes ! Ouais, ce n’est pas normal, mais on s’en fout ! Les cravates c’est cool ! Pour accentuer son geste débile il prononça un non, elle soupira et recommença à regarder par la fenêtre.

« Tout ça pour une cravate faut être gravement ravagé ! »

Voila qu’il recommençait à faire du bruit, elle se sentit obligée de lui rendre l’attention qu’elle lui avait retirée. Voila qu’il se mettait à bidouiller quelque chose qui devait ressembler à une guitare. Elle jeta un regard à Luna, bah ouais sa gratte quoi ! Et fut heureuse d’avoir eu les moyens de se l’offrir ! Elle se voyait mal avec la guitare que le nouvel ingénieur en instrument était en train de monter. Avec un truc pareil, jamais elle n’aurait les moyens de payer son loyer ni sa nourriture, faut l’avouer c’était bizarre. Mais bon au moins il s’occupait et sur ce temps là il se taisait ! Parce qu’il était bien gentil, mais depuis le début il lui donnait des ordres, n’écoutait pas ce qu’elle disait ou la contredisait ! Son mal de tête était certes passé, mais si elle devait finir le reste de la journal avec le macaque en rut, bah il y avait fort à parier pour qu’il réapparaisse et vite ! Elle se tourna totalement pour regarder comment il allait s’y prendre pour faire sortir un son de cette poubelle à cordes.

Faut bien avouer qu’elle manqua de tomber sur les fesses quand il y arriva et qu’il se mit à chanter. Il se débrouillait pas mal, il était dans le rythme, sa voix était juste, bref on aurait pu croire qu’il était musicien dans un groupe. Ce qui énerva un peu la neko, c’est vrai quoi ? C’était elle la musicienne pas cet imbécile à chapeau ! Si il savait jouer pourquoi est ce qu’il était venu lui demander de le faire pour lui. L’envie de lui dire qu’il aurait pu le faire depuis le début et lui foutre la paix la démangea, mais bon elle avait été bien élevée quand même. Et puis le voir jouer là, lui rappelait un peu l’époque où elle s’occupait de sa sœur Kyda. A l’époque ou plaquer deux accords sur un manche était la fin du monde et où elle lui tapait sur la tête chaque fois qu’elle se mettait à pleurer parce qu’elle avait mal au doigt. Le bon temps quoi…

Elle fut sortie de sa rêverie par un bref échange entre l’inconnu et le directeur. Voila maintenant qu’il la faisait passée pour une de ses patientes, tu parles d’un bon effet dans son dossier scolaire ! Trouver du boulot après ça risquait d’être coton ! L’envie de lui exploser sa main dans le visage commençait à la démanger de plus en plus ! Elle aurait très bien pu riposter, mais encore une fois il eut les bons mots et son supérieur repartit la queue entre les jambes. Elle était en train de se dire que dans cette université les professeurs étaient tous d’une autorité consternante comparée à ce mec en costume (sans cravate maintenant). Elle redressa les oreilles, il lui semblait entendre une chanson qui ne venait ni d’elle ni de l’instrument bizarre. Elle ferma les yeux pour essayer d’identifier la chanson et quand ce fut fait elle du se retenir de se mettre à rire. Le type qui se trouvait devant elle avec son air de mafioso avait Dancing Queen d’Abba en sonnerie de portable ! L’image de lui dansant en tenue à paillette lui traversa l’esprit ! Totalement ridicule !

Elle l’écouta parler et comprit que c’était de l’allemand. Bon ça s’avérait plus difficile de comprendre tout ce qu’il disait, déjà parce qu’il parlait vite et que certaines des expressions ne devaient exister que dans son petit monde. Elle avait le vocabulaire nécessaire pour demander où elle pouvait trouver des tacos à Berlin, mais c’était tout ! L’allemand n’avait jamais vraiment été son fort, elle trouvait cette langue bizarre. Peut être à cause des connotations historiques… Quelques mots d’origine plus slaves glissèrent aussi. Lassée au bout d’un bref instant Reïra décrocha et se mit à réfléchir au moyen de disparaître sans qu’il la voie. Ce n’était pas gagné, assit juste en face d’elle, il ne pouvait que remarquer le moindre de ses mouvements. Son plan était prêt dans sa tête quand il raccrocha, trop tard ma fille, tu as prit trop de temps ! Faudra penser à réfléchir plus vite la prochaine fois !

Il lui mit la guitare entre les mains et l’attrapa pour la traîner derrière lui. De nouveau un ordre, elle devait le suivre maintenant ! La vache elle n’avait jamais autant couru de sa vie en une seule journée, même quand elle loupait le bus ! La fin des cours ? Mais elle n’avait même pas été en cours ! Il l’énervait, mais au ton de sa voix elle comprit rapidement que si elle ne voulait pas s’en prendre une en travers de la figure il valait mieux qu’elle se taise. Elle marcha derrière lui, blasée. Bah ouais à force on comprend assez vite qu’il ne faut pas faire chier papy !

Elle se demandait quand même où il allait l’emmener cette fois. Simple curiosité, même pas de la peur. Il avait plus l’air du type qui tire sur les chats dans une ruelle qu’un mec qui assassine un autre les soirs de pleine lune. Mais bon les apparences sont trompeuses alors autant éviter de chatouiller le diable ! Les coups de sabots ce n’était pas son truc. Ils traversèrent la cour de l’établissement sous les regards un peu médusés des autres élèves. Faut dire que le psychologue qui traîne derrière lui une nouvelle élève, ça ne fait pas très bonne impression. Elle se contenta de sourire l’air de rien, genre tout est normal les gars, je le connais on est des vieux potes ! Pas sûr qu’elle fut très crédible sur le moment, mais bon ! Arrivés à la grille elle voulu s’arrêter un moment pour reprendre son souffle (nicotine n’est pas la meilleure amie des grands efforts !)

« Bon… C’est fini maintenant ! Tu me lâches ouais ? Je te suis seulement si tu me lâches le bras ! Tu vas finir par me l’arracher avec tes bêtises, et je ne connais pas beaucoup de manchot qui joue de la guitare ! »

Elle s’attendait déjà à être traînée sur plusieurs mètres, même si elle bloquait le mouvement de ses jambes au maximum. Finalement elle se mit à son niveau et fit preuve de bonne volonté, elle marcha à son rythme. Vraiment tordu ce mec ! Elle ne regardait d’ailleurs pas vraiment où ils allaient. Elle remarqua juste qu’ils passèrent le parc, les magasins, le vieux cinéma aux sièges puant la moisissure, et quittèrent simplement le centre ville. Génial les bâtiments abandonnés, quelle bonne idée ma fille, suivre un mec là ! Et pourquoi pas se mettre une pancarte dans le dos avec « Tabassez moi j’aime ça ! » ? Elle était déjà venue par ici, au début qu’elle avait débarqué en ville ! C’est là que la plupart des hybrides rebelles vivent et surtout foutent le bazar. Rien que marcher dans la rue lui mettait un frisson dans le dos. Entre les personnes qui regardaient avec envie sa guitare (elle resserra sa main dessus, juste au cas où) , ses vêtements (tu m’étonnes, elle avait l’air d’une poule de luxe à côté d’eux) ou même encore ses bijoux, et ceux qui saluaient comme des débiles profonds le mec qui l’embarquait limite de force. On se serait cru dans un très mauvais remake d’une visite du pape dans les rues de Rome tiens ! Sauf que le pape avait l’air d’un gangster des bas quartiers, à part ça c’était choux vert et vert choux ! Il la fit entrer dans un bâtiment qui semblait encore relativement en bon état, si on retire les impacts de balles dans les murs, les emballages de préservatifs qui devaient être là depuis la seconde guerre mondiale et les taisons de bouteille de bière. Elle comprit assez vite que c’était l’endroit où il vivait.

Dans les escaliers ceux qui devaient être ses voisins le saluait vaguement et certains murmuraient même qu’il amenait une nouvelle « gamine » chez lui ! Que ce type devait vraiment avoir des problèmes et qu’il faudrait appeler la police. Tu parles comme tout bon couillon, ils allaient juste le regarder passer et attendre que quelque chose de grave n’arrive pour oser émettre un geste d’aide. Reïra continua de monter les escaliers, se demandant si ce cirque allait encore durer longtemps. La réponse arriva plus tôt que prévu, lorsqu’il poussa la porte d’un appartement. Porte qui semblait avoir abandonné son système de verrouillage depuis longtemps. Et pour couronner le tout voila qu’il se prenait pour un flic d’un de ces films américains bien gras ! Il venait de sortir une matraque et lui indiqua de se mettre sur le côté.

« Seigneur ce mec est totalement à la masse ! »

Une demie seconde plus tard, la mort venait de rendre le dernier soupçon de vie qui pouvait l’habiter et elle entra en se faisant la plus petite possible, et manqua de tourner de l’œil en voyant l’intérieur de l’habitation. Le désordre, non pardon le bordel total ouais, avait prit possession de l’appartement pour la plus part de la place qu’il offrait. Un peu comme si une tornade était passée par là et que monsieur n’avait pas juger utile de ranger. Elle passa la tête sur le côté pour voir à qui il s’adressait, un autre neko tranquillement assit sur le canapé le regardait apeuré. Bon ok, ils étaient à présent deux dans une galère monstrueuse. Même si lui semblait plus jeune qu’elle. La poisse cette journée sérieux, elle devait avoir vomit dans les céréales d’un dieu quelconque ce matin, c’était impossible autrement. Elle profita de ce qui semblait être de la surprise sur le visage du psy et fit demi tour pour sortir du bâtiment. La chose qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’avec sa guitare sur le dos et le demi tour qu’elle venait de faire, non seulement le manche cogna l’arrière de la tête du type et en plus elle se paya une gamelle. Tombant contre le mur en maudissant la crasse qui régnait sur le sol, car bien sûr c’était à cause de ça qu’elle avait glissé ! Après tout, c’est un chat, nan mais oh !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://konekoscity.forumgratuit.be
 
Ils sont tous fous ici! [Pv: Doc & Jazz (qui est moins folle elle!]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les artistes sont-ils tous fous ? [Dr Crane & Music Meister]
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ils sont tous pareils... -Libre~
» [Validée]Kurogane Shinobu, folle moi? Mais non, c'est les autres qui sont tous fous! (finie)
» Il sont tous devenus fous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Koneko's City :: Quartier des Affaires :: Maisons en Ruines :: Appartement de Doc & Jazz-
Sauter vers: