AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un doux parfum de printemps emprisonné...

Aller en bas 
AuteurMessage
Harumi
Printemps déchu
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Un doux parfum de printemps emprisonné...   Lun 26 Mar - 6:25


Assise dans sa cage une neko au regard mauve fixait les allées et venues des clients dans la boutique. Elle les observait sans rien dire, le visage comme figé, aucun sentiment sur son joli minois. Elle attendait comme tous les jours depuis six mois maintenant. Ce qu’elle attendait ? Elle attendait de voir si quelqu’un allait s’approcher de sa cage et lui proposer de l’adopter tout simplement. Elle était dans l’attente sans vraiment l’être, elle ne voulait pas spécialement d’un maître, elle voulait juste pouvoir sortir. C’était la liberté ou tout du moins l’espoir de la liberté qui la faisait tenir depuis tout ce temps. Elle remua les oreilles et lança son regard à travers la fenêtre de la boutique. Au moins elle était bien placée dans la vitrine du magasin, privilège des hybrides les plus vieux en ces lieux. Lorsque l’on n’arrive pas à vous vendre on vous met le plus possible en avant !

Elle regardait par la fenêtre les femmes faire les boutiques sans se soucier d’elle. Puis la rue si calme soudain se transforma en une foule agitée. L’hybride releva les oreilles et chercha à trouver la cause de cette agitation. La réponse lui fut servie sur un plateau d’argent, un policier courait dans tous les sens après une bande d’hybride. Elle se releva dans sa bulle de verre et colla son visage contre la vitrine. Qui pouvaient bien être ses êtres qui faisaient tourner la police en bourrique ? Un hybride à blouson de cuir passa à toute vitesse devant elle, la regardant à peine. Elle cru le reconnaître mais c’est seulement lorsqu’il fit demi tour pour revenir la voiture qu’elle eut confirmation. Le jeune hybride devant elle, n’était autre qu’un de ses amis. Il frappa contre la vitre lui demandant si elle allait bien. Elle hocha la tête pour lui répondre dans l’affirmative.

L’échange ne fut que de courte durée, déjà le policier revenait en direction du neko et il se remit en route pour lui échapper. Le reste de la bande s’était éparpillée dans tous les sens, puis tout doucement la rue reprit le calme qui l’habitait cinq minutes plus tôt. Harumi soupira et fouilla dans un coin de sa cage pour attraper une cigarette. Elle l’alluma, tournant le dos au monde extérieur. Elle analysa la situation, au moins tout le monde ne l’avait pas oubliée c’était toujours ça de prit. Maintenant qu’est ce qui pouvait bien pousser tous ces hybrides à s’aventurer aussi près du centre ville ? D’habitude ils l’évitaient comme la peste. Elle souffla lentement sa fumée et fermant les yeux. Le vendeur l’interrompit en frappant sur le haut de sa cage.

« Je t’ai déjà dis de ne pas fumer ! Ca empeste l’air et puis ça ne rend pas une bonne image de ma boutique ! »

« Je sais… Mais je n’ai rien à faire dans cet endroit alors je m’occupe ! »

« Et arrêtes de me répondre, je ne suis pas un hybride ni ton ami ! Tu me dois du respect ! Je vais t’apprendre moi ! »

Sans perdre un instant, il ouvrit la porte de la cage et l’attrapa par le bras pour la tirer hors de là. La laissant tomber sur le sol comme un vulgaire sac à pommes de terre. Il lui prit le poignet et arracha la cigarette qu’elle tenait dans les doigts pour l’écraser violement sur le sol d’un coup de talon. Il l’aida, enfin si aider consiste à tirer sur le bras d’une personne assez fort pour qu’il se déboîte, à se relever. Il la toisa un moment d’un regard dédaigneux puis leva la main droite qui s’abattit lourdement sur la joue de la jeune femme. La seule réponse que celle-ci émit fut un grognement et de se frotter la joue. Elle ne broncha pas, ne répliqua pas, attendant simplement qu’il ait fini sa grosse colère comme les gamins !

« Continues de te comporter comme une rebelle et je peux t’assurer que tu finiras au centre de dressage et que des corrections de ce genre tu en auras plus d’une ! »

Un de ses assistants lui tapa sur l’épaule et lui expliqua qu’un client semblait difficile et qu’il n’arrivait pas à lui donner ce qu’il voulait. Il lui demanda si il pouvait s’en charger, le petit homme moustachu soupira et lui donna l’ordre de s’occuper d’Harumi. L’assistant accepta et commença à regarder la trace rouge qu’il lui avait laissée en souvenir. Il s’absenta une dizaine de seconde pour aller chercher de la crème mais quand il revint l’hybride n’était plus à l’endroit où il l’avait laissée.

La jeune neko avait profité de ce moment de liberté pour se promener entre les cages de l’animalerie. Elle regardait les autres pensionnaires en se demandant à quoi ils pouvaient bien penser. Distraite, dans son monde elle ne regardait pas vraiment où elle marchait. Elle fini par trébucher dans quelque chose, elle tendit les bras en avant pour essayer de se rattraper à la première chose qui pouvait lui passer sous la main. Mais finalement son visage atterrit contre quelqu’un. Elle ferma les yeux un instant puis se recula avec hâte, sans même regarder la personne qu’elle venait de brusquer. Elle retourna au petit trot dans sa cage lâchant à l’inconnu dont elle ne connaissait même pas le visage un

« Désolée, je suis désolée ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un doux parfum de printemps emprisonné...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AMY & ELEANORE Ҩ « le doux parfum d'une fleur à peine éclose. »
» Catalina MacRoses - « Les roses sont une musique au doux parfum d'été »
» Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]
» Une jolie fleur de Camélia vient laisser son doux parfum ♥
» Nuage D'Amaryllis ~ Le doux parfum d'une fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Koneko's City :: City :: Animalerie-
Sauter vers: